Promenade, Étretat

Sur la promenade en bord de mer d’Étretat, deux teintes de béton désactivé, le blanc et l’ocre, alternent selon les couleurs que prend la craie, pure ou mélangée à la terre des falaises.

Dans ce site prestigieux qui longe la plage sur la totalité de la crique, jusqu’au niveau de l’Aiguille d’Etretat, il s’agit, pour le paysagiste Yves Alexandre, de conserver l’identité d’un patrimoine mondial par le choix d’un minéral.

Sur trois kilomètres de promenade, deux tonalités de bétons désactivés alternent, suivant les deux teintes que prend la craie du pays : couleur blanche lorsqu’elle est pure, et ocre lorsqu’elle se mélange à la terre tombée de la falaise.
Un calepinage en bois exotique constitue une trame d’où partent des lignes de fuite.
Face au treuil qui remonte les bateaux, le sol est recouvert d’un granit donnant une surface pavée.