Pavilly-Barentin – Choisir le béton drainant

Le nouveau centre aquatique de Pavilly-Barentin en Seine-Maritime va bientôt ouvrir ses portes. A l’heure des finitions, voici un point sur le choix du béton drainant pour les places de parking.

Barentin - béton drainant

Minéral Service vient de terminer le chantier de Pavilly-Barentin, pour lequel sa mission consistait à réaliser les stationnements véhicules légers du parking visiteurs. La particularité de ce chantier réside dans l’utilisation d’un béton drainant pour répondre au mieux aux exigences actuelles de retraitement des eaux pluviales. Depuis deux ans, les habitants de Pavilly et Barentin (Seine-Maritime) surveillent du coin de l’œil la construction de leur nouveau centre aquatique qui ouvrira ses portes au printemps. Commandé par la communauté de communes Caux-Austreberthe, cet espace de loisirs a été imaginé et dessiné par Octant Architecture (www.octant-architecture.fr), cabinet spécialisé dans la réalisation de centres nautiques et sportifs. Composé de trois bassins – un premier de 25 m olympique, un deuxième d’apprentissage et un troisième comprenant bain bouillonnant, rivière avec courant et toboggan –, le centre aquatique possédera également un espace « détente » avec sauna, hammam et solarium. Activités qui, pour la plupart, nécessitent l’utilisation de beaucoup d’eau et obligent donc à une réflexion poussée sur l’acheminement et le retraitement de cette dernière. Une priorité pour Octant Architecture, qui mise sur le développement durable et la préservation de l’environnement. C’est dans ce contexte que Minéral Service s’est vu confier la réalisation de 2 700 m2 de parking en béton drainant et de 1 000 m2 de voirie piétonne en béton désactivé. Le tout en accessibilité PMR (Personne à Mobilité Réduite), donc à faibles pentes, accès sans marches, sans bordures, pour favoriser la circulation des fauteuils et autres équipements roulants.

Barentin - béton drainant

La particularité de ce chantier est indéniablement la mise en œuvre de béton drainant pour les parkings. « Il permet de laisser passer l’eau qui, par un système de pentes et de réseaux, emplit les noues qui temporisent et, par des systèmes de surverse, charge le grand bassin prévu à cet effet en aval du projet. La gestion de l’eau est donc effectuée sur la parcelle », explique Samuel Béard, chef d’agence Minéral Service. Répondant à une problématique très actuelle de retraitement des eaux, le béton drainant est un matériau encore peu connu dans l’Hexagone. « En effet, la France connaît mieux les bétons poreux, qui laissent passer l’eau mais très faiblement, autour de 15 % à 20 % de porosité. Utilisés notamment pour les terrains de sport, ces derniers ne peuvent pas supporter le passage répété de véhicules, même légers. Le béton drainant est une solution alternative très performante, qui peut atteindre jusqu’à 55 % de drainabilité et résister à la présence de véhicules légers. Si vous jetez un litre d’eau sur une parcelle en béton drainant, vous le récupérez en dessous. Seul le ralentissement dû à la traversée de la matière explique que nous n’ayons pas 100 % de drainabilité immédiate. »

Le béton drainant utilisé sur le chantier du centre aquatique de Pavilly-Barentin a été mis au point par le groupe Lafarge. « Nous avons eu beaucoup d’échanges avec ce fabricant. Et très rapidement, après la mise au point de la formule de l’Hydromédia, nous avons essayé leur process dans notre showroom. » Si le béton drainant est nouveau en France, il ne l’est pas aux Etats-Unis qui, à cause de conditions climatiques parfois extrêmes, ont été obligés de développer des alternatives à l’enrobé bitumineux. « C’est là-bas que nous nous sommes formés. La mise en œuvre du béton drainant est assez particulière et nécessite des outils adaptés comme les rouleaux Striker, que nous ne pouvons pas trouver partout. » Mais qu’est-ce donc plus précisément que le béton drainant ? C’est une formule spécifique, un mélange de cailloux et de ciment sans sable, dont le « secret » appartient au centralier. Si chaque fournisseur possède sa propre « recette », le principe est toujours le même : une pâte cimentaire enrobe les granulats et assure leur collage tout en laissant suffisamment d’interstices entre eux pour permettre à l’eau de passer sans pour autant mettre en péril la compacité nécessaire à un bon revêtement béton.

Barentin - béton drainant

Le chantier de Pavilly-Barentin a débuté pour Minéral Service, à la mi-novembre 2013, par la mise en œuvre du béton drainant. « Période qui n’est pas la meilleure pour ce dernier en raison du risque élevé d’intempéries. Nous sommes intervenus sur un sol préparé par l’entreprise de VRD en charge de l’ensemble du chantier extérieur. Après la mise en place du coffrage, nous avons coulé le béton drainant. » Contrairement à l’habitude, il n’a pas été possible d’utiliser le cône d’Abrams pour vérifier la qualité du chargement de la toupie. A nouveau matériau, nouveau test ! « Faute d’instrument de mesure, nous utilisons le test de la boule appris aux Etats-Unis. Ce dernier est basé sur le savoir-faire et sur l’expérience. C’est important car, si nous n’avons pas le bon béton, la qualité et l’effet drainant s’en ressentiront. » Une fois validé, le béton drainant est mis en œuvre en trois passes successives, entrecoupées par le passage du rouleau Striker pour assurer le bon compactage de l’ensemble. Après avoir bien compacté les rives le long du coffrage, pour éviter les mauvaises surprises lors du décoffrage, il est nécessaire d’avoir recours à un autre rouleau compacteur, lesté mais non vibrant, puis à une lisseuse spécifique pour faire les joints de retrait, avant de terminer par le passage de grandes lisseuses mécaniques qui permettent de placer convenablement les granulats, faces planes des cailloux bien alignées à la surface. Pour finir, la surface travaillée est recouverte durant 21 jours par une bâche plastique pour permettre la montée en résistance du béton. Période utilisée par Minéral Service pour couler les 1 000 m2 de voirie piétonne en béton désactivé, commandés pour le chantier du centre aquatique de Pavilly-Barentin.

Pour les particuliers aussi

Mis en œuvre récemment par Minéral Service sur trois chantiers à Pavilly-Barentin, aux Mureaux et à Dreux, le béton drainant est en train de devenir un matériau essentiel pour tous ceux que le retraitement des eaux pluviales préoccupe. Utilisé en majorité pour des chantiers publics, il pourrait rapidement devenir une solution pour les particuliers propriétaires et, donc, responsables du traitement des eaux de leur parcelle. Très efficace, le béton drainant est pérenne et ne demande pas un entretien compliqué. Pour qu’il conserve tout son pouvoir drainant, il suffit de s’assurer que poussières, micro-organismes ou autres petits graviers ne viennent pas obstruer les interstices destinés à l’évacuation de l’eau. L’idéal est de l’entretenir à l’aide d’une souffleuse ou d’un nettoyeur à haute pression. Gris par nature, il peut être coloré dans la masse pour le rendre plus attrayant. Pour un effet décoratif plus poussé, il est également possible d’ajouter un autre revêtement découvert aux Etats-Unis et dont Minéral Service est le distributeur exclusif en France. Constitué de résine bicomposante et de sable, cette « peau » garantit un effet esthétique sans pour autant amoindrir gravement l’efficacité du béton drainant.

Barentin - béton drainant