Les cimetières, des chantiers (presque) comme les autres

Les cimetières, des chantiers (presque) comme les autres

 

 

 

 

 

Ces derniers mois, Mineral Service a été plusieurs fois sollicitée par des municipalités dans le cadre de travaux de maçonnerie et d’aménagement concernant leur cimetière. L’occasion pour l’entreprise de rappeler que son savoir-faire ne se nourrit pas uniquement de grand chantiers publics, mais aime à se mettre à la disposition de projets plus resserrés, mais tout aussi exigeants.

 

Le mois de novembre est celui où les familles rendent traditionnellement hommage à leurs défunts et la Nation à ceux disparus pour elle au combat. Les cimetières se couvrent de chrysanthèmes et de bruyères. Certains auront bénéficié en amont de quelques travaux d’aménagement et/ou d’embellissement, à l’image de ceux de Flins-sur-Seine, dans les Yvelines, de Neufchâtel-Hardelot, près de Boulogne-sur-Mer, Sotteville-lès-Rouen ou encore Grand-Quevilly, en Seine-Maritime. Quatre lieux de recueillements qui ont pour point commun d’avoir vu intervenir récemment les équipes de Mineral Service.

À Flins-sur-Seine, la Mairie a tout d’abord souhaité rendre les allées du cimetière, jusqu’alors uniquement en gravier, accessibles aux personnes à mobilité réduite. Sous la conduite du maître d’œuvre, l’agence de paysage Arc En Terre (installée à Sahurs, près de Rouen), Mineral Service est venue réaliser, sur environ 400 m2, des cheminements en béton désactivé de sable coloré dans la masse, des soutènements et des bordures, en grès et en chêne, et a mis en place du mobilier, notamment un ensemble de poubelles avec fontaines incorporées. « Nous étions en groupement avec Axan TP, une entreprise de terrassement qui s’est occupée de gérer toute la préparation, explique Sébastien Bonnaffé, conducteur de travaux chez Mineral Service. C’est un cimetière assez dense. Les voies sont donc principalement piétonnes, hormis quelques endroits où l’on peut, ponctuellement, accéder avec des petits engins ou un corbillard. » Des travaux de maçonnerie ont également été réalisés dans le cadre de la construction d’un nouveau columbarium, tout en aggloméré, avec des cavurnes en béton préfabriqué. Un couronnement en béton a été coulé en place, et plusieurs alcôves ont été habillées en grès. « Il y avait une construction existante que nous avons agrandie et “réhabilitée” afin de conserver une unité colorimétrique », précise Sébastien Bonnaffé.

À Sotteville-lès-Rouen et à Grand-Quevilly, ce sont également des columbariums, avec des variantes techniques et esthétiques, qu’est venue installer Mineral Service. Dans le premier cas, il s’agit d’ouvrages en maçonnerie de briques. « Nous connaissions déjà le site pour avoir notamment mis en œuvre un columbarium l’année dernière, explique Christopher Fongarnand, qui a supervisé les travaux sur les deux chantiers. La ville de Sotteville nous a fourni les cubes en béton destinés à accueillir les urnes ; nous avons, de notre côté, monté toute la structure : des fondations à la couverture en tuiles, en passant par la pose des briques. » Un double module, d’une capacité totale de 64 emplacements, a ainsi été installé au milieu d’une place, et deux autres constructions élevées de part et d’autre pour pouvoir abriter une trentaine d’urnes supplémentaires. Dans le cadre de l’agrandissement du cimetière, un mur existant a par ailleurs été ouvert sur l’intérieur du site de façon à recréer une allée en pavés grès. À Grand-Quevilly, en revanche, la municipalité a préféré faire bâtir son nouveau columbarium à l’aide de blocs à bancher plutôt qu’en briques. « Une fois ces blocs creux empilés, nous sommes venus ferrailler les réservations en fonction des études de dimensionnement et des portances nécessaires, avant d’y couler du béton, poursuit Christopher Fongarnand. Un enduit blanc a été appliqué sur l’ensemble, puis des plaquettes de brique d’un centimètre d’épaisseur sur le devant. » Trois étages ont ainsi été constitués, de sorte à accueillir 62 cavurnes. Une allée en sable stabilisé a été prolongée afin d’accéder au nouveau columbarium.

Au printemps dernier, Mineral Service était intervenue en tant qu’entreprise sous-traitante du groupe Eiffage, à l’occasion du réaménagement complet des espaces extérieurs immédiats du club-house du golf du Touquet. Les bonnes relations nouées à l’époque ont conduit à une nouvelle collaboration, cette fois dans le cadre de l’extension du cimetière d’une autre commune de la Côte d’Opale, Neufchâtel-Hardelot. L’ajout d’un ensemble de caveaux pouvant abriter 51 sépultures et d’un columbarium d’une quarantaine d’emplacements ont précédé l’intervention de ses équipes, chargées d’aménager les cheminements adéquats en béton désactivé à l’eau ; deux épaisseurs ont été retenues : 12 cm pour les allées piétonnes et 15 cm pour les voies circulées.  « Cela a nécessité un important travail à la pompe de manière à ne pas abîmer les travaux déjà réalisés en passant par-dessus, précise Florian Helie, chef de l’agence Basse-Normandie de Mineral Service. Nous avons également été particulièrement attentifs à la protection des tombes et caveaux alentour. » Des propos qui pourraient aussi être attribués à Sébastien Bonnaffé, puisqu’à Flins-sur-Seine, la pompe a souvent dû être sollicitée pour pallier à la complexité des accès et une vigilance être de mise pour protéger les monuments funéraires, notamment grâce à l’usage de bâches en plastique. Christopher Fongarnand rappelle pour sa part, l’importance de la tenue des intervenants comme de la propreté et du rangement sur le chantier. « Il peut y avoir des cérémonies d’inhumation à tout moment : il faut donc être prêt à adapter, voire cesser pour un temps, son activité. » Prévenance, vigilance et attention à l’environnement, des atouts clés déployés par les équipes de Mineral Service.