Coup de jeune pour le golf du Touquet

Coup de jeune pour le golf du Touquet

 

 

 

 

 

Le golf du Touquet procède chaque hiver, depuis fin 2011, à des aménagements sur ses parcours afin de revenir au plus près de leur dessin d’origine, créé au début du siècle dernier. En 2015, le club a entrepris la construction d’un nouveau club-house, qu’accompagne un réaménagement complet des espaces extérieurs immédiats. C’est dans ce cadre que Mineral Service a été appelée à intervenir en tant qu’entreprise sous-traitante du groupe Eiffage.

 

Situé au sud de la station balnéaire phare de la Côte d’Opale, le golf du Touquet, l’un des plus vastes de France, est connu pour son environnement naturel exceptionnel, qui s’étend entre dunes et forêt. Trois parcours, baptisés « Mer », « Forêt » et « Manoir » – de 18 trous pour les deux premiers et de 9 trous pour le troisième –, attirent chaque année d’innombrables amateurs de tous niveaux. Pour les accueillir dans les meilleures conditions, la direction privée du club – le golf est la seule structure sportive qui n’appartient pas à la Ville – a fait appel au cabinet d’architectes lillois Pierre-Louis Carlier pour imaginer un nouveau club-house (constitué de plusieurs pavillons de plain-pied, aux façades de bois, répartis sur 1 300 m2) et réaménager les espaces extérieurs attenants (sur une surface totale de 5 000 m2). Un projet défini par le maître d’œuvre comme « aéré, inspirant le repos, le luxe, le calme, et laissant une grande place aux piétons ». L’ensemble est pensé pour s’intégrer parfaitement dans le paysage.

Mineral Service est intervenue sur la réalisation du parking, des allées menant aux différents bâtiments et du parvis. Pour le revêtement, le choix s’est porté sur un béton désactivé avec, dans les formulations, une alternance de granulats Piketty et Magnicourt, respectivement de couleur blanche et ocre, offrant un subtil rendu esthétique. Le cheminement a été brossé afin de faciliter l’orientation du piéton vers le club-house.

« Du fait des grandes surfaces à travailler et du délai de séchage de ce type de revêtement (qui est de vingt et un jours), nous avons utilisé en majeure partie des pompes à béton », précise Florian Helie, chef de l’agence Basse-Normandie de Mineral Service, en charge des travaux. Ce matériel permet de transporter le béton par le biais de tuyaux, souples ou rigides, et de l’acheminer en hauteur, au-delà d’un obstacle, de joints de dilatation, de surfaces déjà préparées, de zones de treillis soudés ou encore de ferraillage. Les équipes ont ainsi pu avancer rectangle par rectangle, avec un système de joints prédéfinis, sans devoir attendre le séchage. Une pratique astucieuse, mais néanmoins technique, qui nécessite une formulation béton adaptée : « Pour travailler le béton à l’aide d’une pompe, il faut qu’il soit liquide, explique Florian Helie. Or, dans ce cas-là, les granulats ont tendance à s’enfoncer. L’architecte ayant demandé à ce qu’ils soient visibles en surface, nous avons adapté pour ce chantier trois formules spécifiques, au terme de différents essais. » C’est un challenge de plus, remporté par l’entreprise !

Commencés au mois d’avril, malgré les conditions météorologiques difficiles de ce printemps 2016, les travaux devraient prendre fin, comme prévu, en juillet afin de célébrer l’ouverture estivale de l’institution sportive !